Moisissures et humidité

Services résidentiels

Description de notre service Benjel pour la recherche de contaminants fongiques

Saviez-vous que dans une entreprise comme Benjel, une fois l’analyse terminée, un expert se penchera sur les résultats et sur les notes prises lors de la visite et vous proposera des pistes quant aux problèmes qu’il aura décelés? Il vous fournira commentaires, spécification et recommandations quant à votre situation bien précise. Le tout sera compris dans un rapport complet indiquant les travaux qui devront être effectués pour rendre votre habitation conforme. Peu d’entreprises dans le domaine de la qualité de l’air pourront vous fournir autant de renseignements et autant de soutien que l’équipe de Benjel chimistes conseil inc.

Visite d’inspection
  • Historique du bâtiment (antécédents possibles d’infiltration d’eau, dégât d’eau, refoulement d’égout, etc.) lors d’une discussion avec le client au téléphone et lors de la visite.

  • Observations sur les lieux : matériaux en mauvais états, présence visible de problèmes de différentes natures (condensation, moisissure, fissure).

  • Mesures d’humidité (air et matériaux), gaz carbonique, température.

  • Prélèvements d’échantillons dans l’air et/ou sur les surfaces pour analyses en laboratoire (en genre ou en espèce, viables et/ou mortes- car même mortes les moisissures peuvent transporter des mycotoxines).
Analyse
  • Analyse de la situation en regard des notes prises lors de la visite.

  • Analyse des échantillons par le microbiologiste dans notre laboratoire certifié par l’AIHA (Programme EMPAT).
Interprétation
  • Interprétation des résultats par un chimiste membre de l'ordre des chimistes du Québec ou par un microbiologiste membre de l'association des microbiologistes du Québec.

  • Émission du rapport personnalisé avec des recommandations et un protocole de décontamination s’il y a lieu.
  • Service après vente : explication du rapport par téléphone, conseils pratiques, etc.

Nos services incluent un rapport complet, signé par un professionnel (chimiste, microbiologiste, etc.) et qui contient les méthodes utilisées, les résultats ainsi que nos commentaires et nos recommandations adaptés à vos besoins.

Il est toujours possible de nous appeler au 450.656.5809 ou au numéro sans frais ou encore en-ligne.



Contactez-nous

Pourquoi doit-on faire un test d’air à l’extérieur?

Il n’y a aucune loi qui régit le domaine de la qualité de l’air au niveau des moisissures. Plusieurs organismes comme Santé Canada par exemple peuvent vous informer. Par expérience, on peut dire que les moisissures se retrouvent partout. Il est donc normal d’en retrouver à l’intérieur. Le test d’air extérieur permet de vérifier que les moisissures retrouvées à l’intérieur sont similaires à celles retrouvées à l’extérieur et qu’elles sont en quantité égale ou inférieure. Dans ce cas, il n’y aurait pas de contamination dans une résidence. Par contre, si une moisissure est retrouvée en quantité plus importante qu’à l’extérieur, ou qu’elle n’est pas présente du tout à l’extérieur, cela indique une problématique.

Benjel peut-il trouver la source d’un problème?

Il n’y a rien de garanti qu’une compagnie va trouver la source d’un problème, c’est pourquoi Benjel s’est doté de plusieurs méthodes et d’appareils précis pour parvenir à déceler la moindre anomalie qui nous permettrait de comprendre la situation et de proposer des pistes de solutions. Par exemple, avec le Tramex – Moisture Encounter Plus, il nous est possible de déceler que des matériaux sont humides à certains endroits cachant ainsi une fissure, une zone d’infiltration, etc. Avec d’autres appareils comme le Safety Palm de Vulcain, il est possible de détecter le niveau de C02 d’une maison; s’il est particulièrement élevé, il peut démontrer un manque d’échange d’air dans la maison, ce qui peut causer différents symptômes (fatigue, étourdissement, maux de tête, etc.) ou accroître la concentration de moisissures dans un lieu.

L’expérience acquise depuis 1984 dans le domaine, nous confère une flexibilité d’approches permettant d’arriver à des solutions ou des stratégies de prélèvements qui ont fait la réputation et la force de Benjel chimistes conseil inc.

Connaissez-vous l’importance de faire analyser les échantillons d’air par un laboratoire certifié?

Il existe plus de 100 000 espèces de moisissures ce qui rend l’analyse complexe. Faire appel à un laboratoire certifié qui possède les connaissances appropriées et qui est évalué quant à la qualité de son travail de manière régulière vous certifiera que ce qui est identifié sur l’échantillon est bel et bien ce qui se retrouve chez vous. Par exemple, Benjel est certifié par l’AIHA (American Industrial Hygiene Association), qui propose avec son programme EMPAT une vérification trimestrielle de la qualité d’analyse du laboratoire grâce à des examens. Ces examens ont d’ailleurs très peu de marge de manœuvre quant au nombre d’erreurs permises ce qui fait que pour le réussir, il faut répondre correctement à pratiquement toutes les questions. Cela prouve donc la force du laboratoire de la firme.

À combien doit-on s’attendre de payer pour des analyses de la qualité de l’air?

Les analyses pour la qualité de l’air coûtent normalement plusieurs centaines de dollars. Il faut noter que différentes personnes travaillent sur un dossier. La visite d’expertise dure normalement entre une heure (petits dossiers) et trois heures (dossiers importants), la personne sur place (technicien ou professionnel) effectuera des prélèvements d’air de même que des mesures d’humidité, de gaz carbonique, d’humidité relative avec du matériel de pointe pour vous créer un dossier plus étoffé. Elle prendra des photos des lieux et même une vidéo pour faciliter la compréhension du dossier. Elle notera les anomalies retrouvées et prendra l’historique du bâtiment. Au bureau, le dossier est traité par le microbiologiste et par la suite par le professionnel. Le professionnel s’applique et passe normalement beaucoup de temps sur un dossier avant de le finaliser et de le signer dans le but de bien vulgariser les choses et de vous donner le plus de renseignements possible.

Comment fonctionne le prélèvement d’air? Quelles sont les différences entre les divers prélèvements d’air?

Méthodes directes ou « spore trap » - Pour vérifier les spores de moisissures totales dans l’air (mortes et vivantes) :

Une pompe aspire l’air intérieur. Les spores de moisissures sont collectées sur une lame. Ce prélèvement peut être analysé directement et ne demande pas de mise en culture prolongée.

Si vous désirez connaître le degré de contamination de votre air ou que vous désirez vérifier l’air après une décontamination, il est à privilégier puisqu’il vous montrera le total des spores retrouvées. De même, si vous désirez vérifier l’état des lieux à la suite d’infiltrations passées qui ont été corrigées, ce prélèvement serait à privilégier.

Mise en culture - Pour vérifier les espèces de moisissures dans l’air (vivantes) :

Les spores de moisissures sont collectées sur un milieu de culture. Ces dernières vont croître dans un incubateur à une température précise ce qui va faciliter leur identification jusqu’à la famille de moisissure (7 jours de croissance) ou jusqu’à l’espèce (15 jours de croissance).

Ce prélèvement est utile si vous êtes malade et que vous voulez vérifier qu’elles sont les moisissures pouvant vous causer les symptômes. Ce genre de prélèvement est plus pertinent pour un médecin qui tenterait de vous élaborer un diagnostic. De plus, si vous avez eu un dégât d’eau récent, ce test cible les moisissures viables ce qui pourrait vous indiquer s’il y a une contamination toujours active dans votre habitation.

Quels sont les délais d’analyses? Les délais du rapport?

Les délais d’analyses pour les prélèvements d’air varient d’un type à un autre. Pour les méthodes directes de type « spore trap », cela prend normalement cinq jours ouvrables d’analyses.

Pour ce qui est des cultures, si vous désirez une identification des familles, les résultats peuvent être disponibles après 7 jours de culture, tandis que pour les espèces, il faut attendre 15 jours.

Pour les prélèvements de surface qui demande une mise en culture (écouvillons, vrac, poussières, etc.) il faut attendre de 7 à 15 jours. En ce qui concerne les prélèvements directs (« tape », vrac, etc.), ils sont normalement effectués en 5 jours ouvrables également.

En ce qui concerne les délais pour le rapport, il faudra compter cinq jours ouvrables de plus.

Moyennant des frais supplémentaires, il est possible d’obtenir les résultats et le rapport rapidement (48 à 72 heures) pour les méthodes de prélèvement directes (« spore trap »). Cela n’est toutefois pas compatible avec les échantillons mis en culture (bandes, écouvillons, etc.).