M.I.U.F. / Formaldéhyde

Services résidentiels

Le formaldéhyde est reconnu comme étant cancérigène. Toutefois, les concentrations normalement retrouvées dans les maisons ne sont généralement pas assez importante pour causer le cancer. Par contre, une exposition prolongée à des taux modérés peut causer des symptômes d’irritation dans le nez, les yeux et la gorge. Il peut aussi intensifier les symptômes de l’asthme. Il a été considéré par Santé Canada que l’air intérieur de nos résidences ne présentait pas de problème avec une concentration en dessous de 50 μg/m3 (0.04 ppm). Cependant, une exposition prolongée à plus de 50 μg/m3 (0.04 ppm) pouvait mener à des problèmes de santé principalement chez les enfants. À plus de 123 μg/m3 (0.1 ppm) le risque d’irritation ou de sensation de brûlures aux yeux, au nez et à la gorge est accru. 6

Le cas de ma mousse isolante d’urée-formaldéhyde (MIUF)

Commercialisée dans les années 60 en Europe, la M.I.U.F. a été beaucoup utilisée dans les années 70 au Québec, avant son bannissement en 1980. Elle était principalement utilisée pour isoler les murs extérieurs entre le revêtement de brique et les murs intérieurs de la maison. Son installation est souvent reconnaissable par la présence de points de finition dans les joints de brique qui remplissent les cavités d’injections tous les 2-3 pieds.

La majorité du formaldéhyde libéré par la M.I.U.F. se faisait surtout au moment et quelques temps après la pose du produit. Comme elle a été bannie en 1980 et que les cas les plus graves ont été décontaminés peu après, il est maintenant rare de trouver une maison isolée avec la M.I.U.F qui présente des concentrations élevées de formaldéhyde dans l’air.

Dans certains cas, le produit se dégrade avec le temps et l’humidité. Il libère alors de fines particules de M.I.U.F., ou des vapeurs de formaldéhyde, qui peuvent se retrouver dans l’air intérieur de la résidence. Une analyse de l’air de la maison permettra de s’assurer que le logis répond aux normes en la matière.

Pour de plus amples informations sur la MIUF ou la formaldéhyde dans l'air, téléphonez-nous au (514) 360-3386 ou contactez-nous en cliquant ci-dessous.


Contactez-nous

6« Lignes directrices sur la qualité de l'air intérieur résidentiel : Formaldéhyde », Santé Canada, 2006, ISBN nº : 0-662-71180-7