Le blog de Benjel

Benjel Chimistes Conseil

La vermiculite : un isolant qui cache des surprises

Publié le 2014-02-14     Catégories : Qualité de l'air

La vermiculite est un matériau qui a été largement exploité durant les années 1920 à 1990. Elle était reconnue comme ayant des propriétés isolantes et ignifuges, ce qui en faisait un matériau de prédilection dans plusieurs sphères notamment dans l’isolation de bâtiments. Elle a été commercialisée principalement par la compagnie « Zonolite » vers 1920. Ce n’est que dans les années 1980, que l’amiante contenu dans le matériau a été déclaré cancérigène.

 

La vermiculite a fait l’objet d’enlèvement massif au Québec. Bien que la mise en marché au Canada a cessé depuis 1980, beaucoup de maisons contiennent toujours des matériaux contenant de l’amiante. Beaucoup de propriétaires ne sont d’ailleurs pas conscients de sa présence.

 

Il est impossible de déterminer à l’oeil si la vermiculite que vous avez chez vous contient de l’amiante. On ne peut pas se fier seulement à son année de pose ou à son aspect pour le savoir. Il est préférable de faire appel à un laboratoire qui procédera à une analyse plus poussée des fibres et des poussières.

 

Dans le cas où l’analyse d’un matériau révélerait la présence d’amiante, au delà de 0,1%, il faut considérer que la vermiculite est « contaminée ». Dans ce cas, si vous désirez entreprendre des travaux d’enlèvement, il faudra faire appel à des spécialistes certifiés dans la décontamination de l’amiante. Les normes sont strictes afin que les occupants ne respirent pas les fibres d’amiante. L’installation de SAS, de zones confinées, de filtration des particules fines et d’équipement pour protéger les travailleurs sera nécessaire.

 

Sachez toutefois qu’il est possible d’habiter dans une maison qui est isolée avec de la vermiculite contenant de l’amiante. Si le matériau est confiné (qu’il ne se retrouve pas dans l’air habitable de la maison), qu’il n’est pas remué ou qu’il n’y a pas de rénovation prévue où la vermiculite se trouve, il n’y a pas de danger direct pour la santé des occupants et par conséquent, il peut être conservé. Cependant, dans un cas où vos murs seraient isolés avec ce matériau, ou que vous entreposez vos effets personnels à proximité, il est difficile de s’assurer qu’il n’y aura pas de risque pour votre santé.

 

Santé canada déclare que respirées en grande quantité, les fibres d’amiante peuvent causer l’amiantose ou accroître les risques de contracter tout autre cancer des poumons. L’organisme affirme que les effets sur la santé dépendent de la concentration des fibres d’amiante dans l’air, de la durée, de la fréquence d’exposition des occupants, de la taille des fibres inhalées et du moment où remonte la première exposition[1].

 

Si vous êtes confronté au problème, l’important est de se référer à des spécialistes qui pourront vous informer quant aux solutions les plus appropriées pour vous.


[1] Santé Canada, “Votre santé et vous: Isolant de vermiculite pouvant contenir de l’amiante amphibolique”, mars 2005


À propos de l'auteur

Lucie Marcotte

Lucie Marcotte

Madame Marcotte compte une solide expérience dans le domaine de la science marquée par une multidisciplinarité importante. En effet, après des études doctorales conjuguant la chimie et la microbiologie, elle a œuvré comme coordonnatrice d’un centre de recherche dédié au biocapteur, tout en pilotant des projets de recherche dans le domaine du génie biomédicale.

Au sein de l’équipe Benjel depuis 2008, Mme marcotte a continué à additionner les acquis et connaissances, notamment par le biais de ses mandats, mais également en complétant un certificat aux études graduées à l’École de santé publique de l’Université de Montréal en santé environnementale et santé du travail.

Depuis avril 2012, Madame Marcotte a pris la barre du service commercial chez Benjel Chimistes Conseil inc. Elle pilote quelque 150 dossiers par année à vocation commerciale et industrielle concernant des édifices de type multiplex (20 unités et plus), édifice commercial, ainsi que des mandats en hygiène industriel.